• annuaire et annonce santé

Le cholestérol et la ménopause

Si le risque de maladies ou d’accidents cardiovasculaires est nettement moins important chez les femmes jeunes que chez les hommes c’est en grande partie grâce aux estrogènes, qui augmentent le taux de HDL (le bon cholestérol) et donc exercent un coté protecteur sur la santé cardiaque.

Mais attention, avec la ménopause le risque s’accroit tout comme le taux de LDL (le mauvais cholestérol) car la production d’estrogènes décroit et il convient donc de commencer à s’inquiéter un peu plus de son taux de cholestérol.

Les femmes jeunes ont sept fois moins de risques d’avoir un problème cardiovasculaire que les hommes, mais dès lors que la ménopause arrive, les estrogènes moins nombreux n’exercent aucune protection et le risque d’un infarctus est exactement au même niveau que celui des hommes.

La ménopause le moment de gérer son cholestérol

La ménopause amène de nombreux changements hormonaux, et si les bouffées de chaleur, font partie de ces changements visibles, le cholestérol lui est beaucoup plus discret.

Si la plupart du temps les femmes font attention à leur alimentation par pur souci d’esthétisme, arrivées à l’âge de la ménopause il est temps de le faire également pour sa santé.

Le cholestérol vous guette mesdames et il convient de prendre quelques mesures simples. Dans un premier temps pensez à faire contrôler régulièrement votre taux de cholestérol.

Ménopause = hausse du taux de cholestérol
Une meilleure hygiène de vie, un peu plus d’activité physique qu’à l’habitude, l’arrêt du tabac, peuvent aussi faire partie des nouvelles règles de vie qu’il va vous falloir adopter.

Les commentaires sont clos.